PDA

Afficher la version complète : Les 20 ans de Linux - pour geeks avertis seulements ;-)



Viper37
13/09/2011, 11h37
http://www.zdnet.com/photos/gallery-the-20-most-significant-events-in-linuxs-20-year-history/6294471#photo-frame

Quelques trucs intéressants, pour ceux que ça intéresse (en anglais seulement).

Lann
13/09/2011, 11h42
Connaissez vous linux?

Linux est un système d'exploitation fait par nous tous, pour geeks seulement, oui car vous préférez du tout cuit dans le bec, ce qu'est windows et de nos jours, ce n'est plus vrai puisque des entreprises s'investissent afin de coordonner les efforts de tous.

zor
13/09/2011, 11h59
Pour les geeks, et comme on peut le voir dans le lien justement, pour des entreprises qui n'ont rien de geek comme la bourse de New York.

Trax
13/09/2011, 14h04
Quand j'achète une voiture, j'aime mieux qu'elle soit fonctionnelle immédiatement, et non l'acheter en pièces détachées à monter soi-même. Chacun ses goûts...

zor
13/09/2011, 14h32
Je pense que vous avez manqué un bout si vous pensez qu'il faut encore tout compiler ses programmes soi-même pour avoir un linux fonctionnel...

Viper37
13/09/2011, 15h19
Connaissez vous linux?

On en a pas assez discuter??

Viper37
13/09/2011, 15h25
Pour les geeks, et comme on peut le voir dans le lien justement, pour des entreprises qui n'ont rien de geek comme la bourse de New York.
Non, le photo-reportage est pour les geeks. Les dirigeants de la bourse de New York ne s'intéresse probablement pas aux discussions entre Linus Torvald et Andrew Tanenbaum.
Les dirigeants de la bourse se sont par contre intéressé à quelle plate-forme leur coûterait le moins cher à exploiter, vu les ressources dont ils disposent. Ça s'adonne que c'était une plate-forme Linux.

Maintenant, ces gens disposent de techniciens et de programmeurs qualifiés, et de système informatique fichtrement plus performant que mon PC. Et surtout, ils n'ont pas à lire des Blu Ray à la bourse de New York, ni à jouer à Modern Warfare 2.

J'oserais donc affirmer, bien humblement, que les besoins de la bourse de New York, ceux de Viper37, et ceux de l'utilisateur lambda sont bien différents l'un de l'autre et requiert une solution qui peut différer d'un individu, d'un groupe à l'autre.

zor
13/09/2011, 15h46
je répondais simplement à Lann qui disait que Linux (et non le photoreportage) était pour les geeks seulement. C'est quand même plus que ça aujourd'hui puisque ça se retrouve partout (routeur, cellulaire, bourse de new york, serveurs de nombreux sites web non-geek, etc.) et donc pas juste dans des PCs de geeks qui vivent dans leur sous-sol et qui s'amusent à compiler leur propre système d'exploitation à partir de leur propre code source modifié.

La bourse de new york n'a quand même pas choisi Linux uniquement pour faire plaisir aux geeks qui y travaillent.

Viper37
13/09/2011, 16h36
Quand j'achète une voiture, j'aime mieux qu'elle soit fonctionnelle immédiatement, et non l'acheter en pièces détachées à monter soi-même. Chacun ses goûts...
il y a en qui modifie leur voiture à souhait, nouveau moteur, nouvelle suspension, nouveaux pneus, etc, etc. Pas différent avec l'ordi.
Il y en a qui bidouille plus que d'autres, et d'autres encore qui n'aiment pas ça du tout, ça leur prend une boîte, tout simplement.

Viper37
13/09/2011, 16h37
je répondais simplement à Lann qui disait que Linux (et non le photoreportage) était pour les geeks seulement. C'est quand même plus que ça aujourd'hui puisque ça se retrouve partout (routeur, cellulaire, bourse de new york, serveurs de nombreux sites web non-geek, etc.) et donc pas juste dans des PCs de geeks qui vivent dans leur sous-sol et qui s'amusent à compiler leur propre système d'exploitation à partir de leur propre code source modifié.

La bourse de new york n'a quand même pas choisi Linux uniquement pour faire plaisir aux geeks qui y travaillent.
ah ok, nous sommes en accord. Je croyais que tu enchaînais sur Lann, pour dénoncer mon appellation "pour geeks avertis" :)

shokin
13/09/2011, 17h21
http://i14.photobucket.com/albums/a342/shokin/Creative%20Commons/CC_Officiel_267_50/by-sa_267_50.png (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr)

Cet article (http://owni.fr/2011/08/30/interview-linus-torvalds-linux-20-ans-manchot-et-toujours-libre/), contrairement à tout le contenu du site Owni.Fr (http://owni.fr), est sous licence CC-BY-SA (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr). Cela signifie que :

- vous avez le droit d'utiliser cet article, la licence signifiant l'accord de l'auteur,
- vous devez, pour tout usage de cet article, en mentionner l'auteur et/ou la source (le lien),
- vous avez le droit d'en faire un usage commercial,
- vous avez le droit de modifier les reproductions de cet article,
- les reproductions, modifiées ou non, de cet article sont obligatoirement soumises à la même licence (CC-BY-SA).

Pour de plus amples informations sur Creative Commons :

Site officiel en français (http://fr.creativecommons.org/)
Wikipedia (http://fr.wikipedia.org/wiki/Creative_Commons)


[itw] Linux: 20 ans, manchot et toujours libre

Lancé, il y a 20 ans sous forme de “hobby“, par un étudiant finlandais de 21 ans, Linux est aujourd’hui partout. Sans lui, les places boursières, tout comme 95% des superordinateurs, une bonne partie des principaux serveurs web, et de plus en plus de téléphone (avec Android), télévisions, box ADSL… ne pourraient tout simplement pas fonctionner1.

Il est bien difficile de déterminer la date de naissance exacte du noyau Linux (http://en.wikipedia.org/wiki/History_of_Linux) [en]. Est-ce qu’elle se situe en avril 1991, quand Linus Torvalds (http://fr.wikipedia.org/wiki/Linus_Torvalds), cet étudiant finlandais, a réellement commencé à travailler sur son projet de nouveau noyau ? Est‐ce le 25 août 1991, quand il a posté son célèbre message (http://fr.wikisource.org/wiki/Naissance_de_Linux#25_ao.C3.BBt_1991) (“just a hobby, won’t be big and professional like GNU”) sur le newsgroup comp.os.minix ? Est‐ce que nous devons retenir le mois de septembre 1991 quand la version 0.01 (http://www.kernel.org/pub/linux/kernel/Historic/old-versions/RELNOTES-0.01) a été déposée sur le serveur FTP de l’Université de technologie d’Helsinki ?

Quelle que soit l’option retenue, l’année 2011 marque le vingtième anniversaire de ce prodigieux projet et, pour participer aux célébrations (http://www.linuxfoundation.org/20th/), LinuxFr a réalisé une interview de Linus Torvalds, dont nous republions de larges extraits, et que vous pourrez retrouver, dans son intégralité mais également dans sa version originale, en anglais, sur LinuxFr.org (http://linuxfr.org/news/linus-torvalds%C2%A0-l%E2%80%99interview-anniversaire-des-20%C2%A0ans-du-noyau#comment-1230981).

http://i14.photobucket.com/albums/a342/shokin/Creative%20Commons/Pictures%20CC/Owni_fr/linux20infographic.png (http://www.linuxfoundation.org/20th/)

LinuxFr : Tu travailles sur le noyau Linux depuis 20 ans maintenant et c’est un boulot difficile. Est‐ce que c’est toujours aussi amusant [fun]?

Linus Torvalds : Oh absolument, c’est toujours amusant. Et en partie parce que je fais ça depuis 20 ans, je ne dirais pas que c’est difficile. Cela reste stimulant et intéressant, et je pense que je suis bon dans ce domaine.

LinuxFr : Pourquoi est‐ce que tu as choisi de passer le noyau sous licence GPL [qui fixe les conditions légales de distribution des logiciels libres tels que définis par Richard Stallman et Eben Moglen, NDLR], alors que ta première licence n’était pas la GPL ? Est‐ce que c’était un choix pratique ou bien un choix éthique ?

Linus Torvalds : Pratique. Je pense que ma première licence contenait les parties éthiques qui étaient importantes pour moi, mais il s’est avéré qu’elle était trop stricte en ce qui concerne la partie “non‐commerciale”, et en plus, elle n’était pas assez reconnue. Le passage sous licence GPL a corrigé les problèmes que les gens avaient avec ma première licence. En plus, cela nous a permis de rejoindre une licence connue qui avait bien plus de chance de tenir debout devant une cour de justice, par rapport au truc succinct que j’avais écrit à l’origine.

LinuxFr : Je sais que tu te considères comme une personne pragmatique et pas comme un prophète… Mais, est‐ce que tu serais d’accord pour dire qu’il y a un contenu de nature éthique dans la licence GPL ?

Linus Torvalds : Je vais répondre à ça de deux façons différentes, et je vais essayer d’expliquer pourquoi je réponds de deux façons différentes.

La première réponse, très négative, c’est que je méprise complètement les gens qui tentent de pousser la GPL comme étant de type « éthique ». Je pense que c’est de la pure connerie. Pourquoi ? Parce que l’éthique, pour moi, c’est quelque chose de privé. Chaque fois que vous l’utilisez dans un argument pour dire pourquoi quelqu’un d’autre devrait faire un truc, alors vous n’êtes plus éthique. Vous devenez juste une tête de con moralisatrice.

Mais la seconde réponse, c’est que personnellement je pense que la GPL (version 2) correspond à ce que je veux faire. J’aime vraiment programmer et je veux rendre disponible mon travail pour que les autres puissent en profiter. Mais je pense vraiment que tout le « vous pouvez faire ce que vous voulez, mais vos améliorations doivent être disponibles de la même manière que le code d’origine » est très juste, et que c’est un très bon moyen de faire du développement.

Donc, personnellement, je pense que la GPLv2 correspond d’assez près à ce que je pense être « la bonne manière de vivre ma vie ». Et par « bonne manière », je ne veux pas dire que ce soit la seule manière. J’ai fait aussi du développement sous licence commerciale et j’ai beaucoup aimé ça. Je pense que c’est aussi correct et approprié (Eh, ils m’ont payé pour le faire).

Donc, je pense que la GPLv2 est une bonne licence et je l’utilise pour mes propres raisons personnelles. Je pense que c’est aussi vrai pour de nombreuses autres personnes, mais je veux vraiment préciser que ce n’est pas la licence qui est éthique en elle‐même. Beaucoup d’autres personnes pensent que la licence BSD (http://fr.wikipedia.org/wiki/Licence_BSD) [qui, contrairement à la GPL, permet de réutiliser tout ou une partie du logiciel sans restriction, qu'il soit intégré dans un logiciel libre ou propriétaire, NDLR], avec ses libertés encore plus étendues, est une meilleure licence pour eux. Et d’autres préféreront utiliser une licence qui conserve tous les droits au propriétaire du copyright et qui ne donnera aucun droit sur les sources aux autres personnes. Et pour eux, c’est leur réponse. Et c’est bien, c’est leur choix. Essayer de promouvoir une licence particulière comme étant « le choix éthique » me rend malade. Vraiment.

LinuxFr : Pourquoi Linux sur les machines de bureau n’a pas été adopté par la majorité des utilisateurs ? Est‐ce qu’il est possible pour la communauté du noyau d’améliorer la situation, ou bien est‐ce qu’il s’agit surtout d’un problème qui se situe au niveau des applications ?

Linus Torvalds : Je ne crois pas qu’il y ait grand chose que nous puissions faire au niveau du noyau, à part continuer à améliorer les choses en général et faire en sorte que nous restions techniquement le meilleur choix.

Et ce n’est pas comme si nous n’avions pas d’utilisateurs dans le grand public. Android est un exemple d’utilisation grand public de Linux. Le problème, c’est que le desktop est un marché qu’il est difficile d’atteindre. Il y a un énorme “effet réseau” qui fait que lorsque vous avez beaucoup d’utilisateurs, c’est une bonne raison pour les retenir et pour en conquérir de nouveaux. Il y a aussi le fait que beaucoup de gens ne veulent vraiment, vraiment pas changer leur environnement ; et s’ils sautent le pas, alors ils veulent de l’aide et du support. Ici, « support » n’est pas nécessairement du support commercial, c’est aussi savoir que vous avez des gens autour de vous qui connaissent le système et qui peuvent vous donner des conseils, etc.

Passer ce cap est difficile. Et ce n’est pas quelque chose qui se fait en pointant des problèmes techniques spécifiques. C’est souvent un problème social.

(...)

Interview placée sous licence Creative Commons CC-BY-SA (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0/fr/) permettant donc son partage, son remix, et son utilisation à des fins commerciales.

Photo CC Adobe of Chaos, Dunechaser.

Contrairement à ce que l’on entend souvent, Linux n’est pas un système d’exploitation (comme Windows ou Mac), ou plus exactement son “cœur“, ou plus exactement son noyau (http://fr.wikipedia.org/wiki/Noyau_Linux), qui fournit aux logiciels une interface pour utiliser le matériel [↩ (http://owni.fr/2011/08/30/interview-linus-torvalds-linux-20-ans-manchot-et-toujours-libre/#identifier_0_77318)]

Source : Owni.Fr (http://owni.fr/2011/08/30/interview-linus-torvalds-linux-20-ans-manchot-et-toujours-libre)



Shokin

Lann
13/09/2011, 18h51
ah ok, nous sommes en accord. Je croyais que tu enchaînais sur Lann, pour dénoncer mon appellation "pour geeks avertis" :)moi quand je parle de système informatique je parle pas dde jeu vidéo, y-a la ps2, wii, etc... pour cela, je devrais aujourd'hui le voir comme jeu aussi mais je ne joue pas, je n'y pense donc pas.

Vous vous parlez de joueur, oui en ce cas comme je dis toujours vous devez prendre windows, une belle console de jeu avec le net pour vos courriels et échanges.

Et j'ai répondu oui en mettant l'emphase sur son évolution car généralement si j'en parle à l'égal de windows on me reviens avec le gossage des premières version.

Mais même si nous pouvons jouer avec linux la console de jeu demeure windows et si le code du matériel serait public, serait pas long selon moi que linux prenne le dessus puisque développé par tous ou presque.

Busterbunny
13/09/2011, 19h02
Maintenant que je suis directeur des TI, je suis confronté à ce choix-là.

Linux pour mes serveurs, c'est bien, dans certains cas.

Mais à nos trois commis comptables? Non.

À mon président? Non.

Et je n'ai pas le goût de gérer un troisième OS dans mon parc bureautique. C'est bien assez compliqué de gérer le cristi de Mac OS qui ne fonctionne jamais correctement, je ne vais pas commencer à avoir Ubuntu ou je ne sais trop quoi en plus.

Le Shogun
13/09/2011, 22h28
Maintenant que je suis directeur des TI, je suis confronté à ce choix-là.

Linux pour mes serveurs, c'est bien, dans certains cas.

Mais à nos trois commis comptables? Non.

À mon président? Non.

Et je n'ai pas le goût de gérer un troisième OS dans mon parc bureautique. C'est bien assez compliqué de gérer le cristi de Mac OS qui ne fonctionne jamais correctement, je ne vais pas commencer à avoir Ubuntu ou je ne sais trop quoi en plus.

Je comprend tes appréhensions, mais ce n'est pas la seule avenue qu'il y a pour donner une seconde vie à des ordinateurs encore en état de marche:

- spoiler pour une imprimante commune.
- Firewall actif avec sand-box.
- serveur d'un Raids

Busterbunny
13/09/2011, 22h45
Je comprend tes appréhensions, mais ce n'est pas la seule avenue qu'il y a pour donner une seconde vie à des ordinateurs encore en état de marche:

- spoiler pour une imprimante commune.
- Firewall actif avec sand-box.
- serveur d'un Raids

Un serveur de RAIDS, ou un firewall pour un sandbox, je ne considère pas ça de la bureautique. C'est de l'infrastructure. Et dans ces environnements, il y a de la place pour Linux en masse. Je n'en ai pas pour l'instant, mais je verrais facilement un serveur d'intranet, par exemple (c'est dans mes plans futurs) être sur cette base là, d'autant plus que les outils open source pour faire ce genre de chose là sont sur Linux.

Par ailleurs, ce n'est pas Linux, mais dans le même style, j'ai installé Microsoft Office sur un ordinateur à la maison, mais les autres ont tous Open Office + Thunderbird pour le courriel. Et quand j'ai appris que Microsoft faisait un audit de licences au bureau, il m'est passé par la tête d'installer Open Office partout.

shokin
14/09/2011, 08h08
T'as ben raison de te mettre aux logiciels libres (et gratuits pour la plupart). Fais comme les autres : remplace OutLook par ThunderBird.

J'ai rarement essayé du Mac. Mais si ça fonctionne jamais correctement, pourquoi y rester ?

Convertis ta gang à Linux et libère-toi du joug de Microsoft/Windows.

Pour ma part, je vais bientôt acheter un ordinateur portable avec Linux-Ubuntu pour explorer ce nouveau système d'exploitation. J'ai déjà désinstallé les logiciels propriétaires (sur mon Windows7) et les ai remplacés par des logiciels libres.



Shokin

Busterbunny
14/09/2011, 09h29
Je ne peux pas changer de Windows vers Linux. Je suis un gamer, d'une part. D'autres parts, mes techniciens, au bureau (qui me donnent un coup de main) ne connaissent pas Linux au niveau desktop.

Dans mon entreprise, nous ne pouvons pas nous débarrasser, présentement, de Microsoft. Mais à la maison, j'ai 7 ordinateurs, et un seul a Microsoft Office. C'est la limite que je peux faire présentement.

Trax
14/09/2011, 12h57
Je présume que vous ne pouvez pas vous débarasser de Microsoft à cause des couts de transition ?

Busterbunny
14/09/2011, 13h02
Au boulot ou à la maison?

Je présume au boulot.

Oui, entre autre, les coûts de transition. Mais de façon plus importante, les coûts de formation, et la perte de productivité.

Quand j'achète un poste de travail avec un Windows inclut (OEM, quelquechose comme 100$) et un office (139$ pour la version Small Business), que j'amortis ça sur 4 ans (la durée de vie du poste), ça me donne 60$ par année. 60$ par année, pour un logiciel que tout le monde connait, c'est un moindre mal.

Par contre, quand je dois me tapper 1000$ pour installer un Windows Server, là je considère Linux, parce que mes techniciens peuvent se débrouiller dans cet environnement là. Ils ne sont pas des pros, mais ils peuvent se débrouiller.

Viper37
14/09/2011, 13h51
Convertis ta gang à Linux et libère-toi du joug de Microsoft/Windows.

J'imagine Buster avec son bâton de pellerin, prêchant la Bonne Nouvelle aux Microsoftiens...

Viper37
14/09/2011, 13h53
Au boulot ou à la maison?

Je présume au boulot.

Oui, entre autre, les coûts de transition. Mais de façon plus importante, les coûts de formation, et la perte de productivité.

Quand j'achète un poste de travail avec un Windows inclut (OEM, quelquechose comme 100$) et un office (139$ pour la version Small Business), que j'amortis ça sur 4 ans (la durée de vie du poste), ça me donne 60$ par année. 60$ par année, pour un logiciel que tout le monde connait, c'est un moindre mal.

Par contre, quand je dois me tapper 1000$ pour installer un Windows Server, là je considère Linux, parce que mes techniciens peuvent se débrouiller dans cet environnement là. Ils ne sont pas des pros, mais ils peuvent se débrouiller.

Je voulais installer Open Office ici sur tout mes ordis + MS Office sur 1 poste et mon portable, au lieu de MS Office partout.
Finalement, je me suis aperçu qu'en ré-ouvrant un fichier Open Offfice dans MSO, les formules s'effaçaient toutes :(
Alors je me suis résigner à MS Office.

Open Office a un langage de macro primaire comparativement à VBA. Et il manque quelques fonctions intéressantes, comme le solveur, ou les scénarios. Et quelques fonctions financières.
Mais bon, pour des comptables, c'est en général très bien. Jusqu'à ce qu'ils commencent à échanger des fichiers avec des gens qui ont Excel 2010. Là, c'est la catastrophe.

Viper37
14/09/2011, 14h01
moi quand je parle de système informatique je parle pas dde jeu vidéo, y-a la ps2, wii, etc...
les consoles, c'est bon pour les gamins. Moi je veux du vrai jeu. Je veux les graphismes au max, et je veux exploiter toutes les possibilités de ma machine supérieur à la console qui est équivalente à un vieux PC d'il y a 4 ans.

Les jeux PC sont pour Windows, majoritairement, très peu pour Linux, du moins, sans se casser la tête.

Busterbunny
14/09/2011, 19h20
Quand la personne vous parle de la PS2, on voit que c'est du récent...

NickD
19/10/2011, 21h05
Un MX record ou un A record ça veut dire la même chose sous bind que sous un serveur DNS Windows 200X. Le problème, c'est quand vient le temps de gérer les pannes, faire les updates .. bref le boulot quotidien d'un admin. Je suis en mandat au gouvernement et c'est mixte comme plate-forme, mais quand quelque chose plante sur une box unix, la liste du monde que tu peux appeler pour de l'aide est pas mal plus réduite. Ce n'est pas que la solution n'est pas bonne, mais avec toutes les certifications reconnues de Microsoft et les multiples formations offertes, c'est normal dans un sens.

.. et bien que les solutions "serveur" soient solides, j'utiliserai probablement jamais Linux sur ma machine à la maison. Je parle d'une machine "desktop" pour jouer, le web, les courriels, l'édition photo et Facebook. C'est certain que si j'ai besoin d'un NAS maison, je songerai à FreeNAS. Si je veux me monter un routeur avec un vieux PC, je songerai à Pfsense.

Vous voyez le genre ..

Lann
27/10/2011, 19h26
Selon moi la seule chose qui peu ploquer linux a la maison, les jeux.
Aucune autre raison selon moi, je l'utilise depuis longtemps.

Je vois bien la volonté du gouvernement charest de maintenir un monopole windows sur les ordinateurs du gouvernement ou dans nos écoles, un projet de loi a été adopté en juin de cette année, loi 133 et celui ci n'exige pas le remplacement de windows quand C,est possible dans nos écoles et le gouvernement, seulement les nouveaux projets son visé meme dans nos écoles, régulièrement le système est mise à jour d'une veille version a une nouvelle demandant de repayer pour les logiciels roulant sur ses machines, dans nos écoles, en plus d'apporter des couts supplémentaire pour cela ça en apporte pour les familles si les logiciels utilisé par leur enfant doivent aussi etre racheté eux aussi afin que les travaux de leur enfants s'ouvre a la maison!

Si le logiciel d'exploitation n'est pas utilisé ici, pourquoi donner des certifications linux reconnu.

Si la loi oblige a faire des appels d'offre non biaisé, linux entrera surement dans nos écoles, les jeux n'y on pas leur place, a moins que l'étudiant soit dans un programme pour les jeux mais même la si il est plus utilisé alors surement les nouveaux utilisateurs voudrons y jouer, donc normalement les choses changeront selon la liberté de chacun, le libre choix de choisir leur système d'exploitation.

Red Lobster
27/10/2011, 20h13
Connaissez vous linux?

Linux est un système d'exploitation fait par nous tous, pour geeks seulement, oui car vous préférez du tout cuit dans le bec, ce qu'est windows et de nos jours, ce n'est plus vrai puisque des entreprises s'investissent afin de coordonner les efforts de tous.

Dans mon dernier emploi, l'environnement d'affaires nous a permis d'expérimenter avec le logiciel libre. Je travaille maintenant sur un poste Fedora. Pour la maison, j'ai acheté un portable d'occasion sur ebay pour une bouchée de pain et j'ai installé Ubuntu à la maison; ça fonctionne très bien. J'ai par la suite recyclé un portable d'une autre vie avec la même chose. Aujourd'hui, le premier portable m'est presque toujours disponible, les enfants préférant le poste Windows familial ou le mac / ipad de ma douce.

Mais Ubuntu, c'est très bien. L'interface est fonctionnel, tous les logiciels nécessaire à faire la base sont disponible. La gestion des mises à jour est efficace. OpenOffice, maintenant sous le joug du gros meuchant Oracle, a été remplacé par LibreOffice.

Mais surtout, Ubuntu démontre que la micro-informatique de base est accessible, tant au niveau financier que fonctionnel, à une clientèle moins "techi". En tant que contribuable, mon expérience des deux dernières années me font poser bien des questions sur les orientations d'affaires de nos organisations [para-]gouvernementales.

Le Shogun
27/10/2011, 20h45
Selon moi la seule chose qui peu ploquer linux a la maison, les jeux.
Aucune autre raison selon moi, je l'utilise depuis longtemps.



DosBox existe sur Linux. Il y a des abandonwares qui valent la peine que jete un coup d'oeil.

Lann
27/10/2011, 22h04
Merci de cette info mais dosbox sert pour les vieux jeu n'ayant pas besoin d'interface garphique d'apres ce que je lis.

Personnellement j'utilise wine pour les quelques logiciels dont je ne trouve pas encore d'équivalent sous linux, je sais qu'il y en a d'autre plus puissant que les jeux d'aujourd'hui fonctionne parfaitement sur linux mais les gens aiment la facilité, pour les jeux je crois qu'ils préfèrent aller sur win qui accepte tout les jeux ceux ci étant fabriqué en grande majorité pour lui que d'aller sur linux et vous demande de faire une installation supplémentaire vous demandant quelques minutes.

Mais quand il deviendra une réelle option a windows du à son utilisation d'un plus grand nombre sans parler qu'il soit aussi enseigner a l'égal de windows, les jeux suivront.

LeSultan
28/10/2011, 14h25
Aucun émulateur ne fait rouler tous les jeux PC, du moins pas à ce moment-ci. Cedega, Wine, PlayOnLinux, ... aucun.

En passant, il est possible de faire rouler Windows 3.1 sur DosBox. Voilà, c'est dit.

Lann
28/10/2011, 18h27
Pleinement d'accord avec vous pour ce qui est des "émulateurs" mais disons wine ce n'est pas selon son concepteur un émulateur a proprement parlé, le nom lui même en fait mention, Wine Is Not Emulator.

En passant il faut dos pour win 3.1, sans lui il est incapable de rouler sur un ordi, win 3.1 n'est qu'une interface graphique et dos le système d'exploitation.

Microsoft a changé cela afin d'empêcher la venu de la concurrence dans les interfaces graphique fonctionnant sur leur os.
Microsoft est monopoliste.

LeSultan
28/10/2011, 22h07
J'ai fait fonctionné chez moi Win 3.1 sous DosBox.

Et puis, peut-être que techniquement Wine n'est pas un émulateur, mais il accomplit les mêmes fonctions.

Lann
28/10/2011, 22h27
J'ai fait fonctionné chez moi Win 3.1 sous DosBox.
Surement, il n'est qu'un programme fonctionnant que sur l'OS Dos, DosBox étant un émulateur de se système d'exploitation, normal.

Et puis, peut-être que techniquement Wine n'est pas un émulateur, mais il accomplit les mêmes fonctions.

Ce n'était que pour spécifier mais il est plus sensible au plantage justement parce qu'il n'est pas un émulateur, remarquez c'est peut-être plus le cas aujourd'hui je n'est pas vérifié mais pour les émulateurs certains sont excellents pour les jeux sous win.